Union Européenne : Une nouvelle directive sur la performance énergétique des bâtiments

union européenne, directive, performance, énergétiqueLa nouvelle directive révise celle de 2010 concernant l’obligation de consommation énergétique quasi nulle pour tous les nouveaux bâtiments au 31 décembre 2020. Cette obligation concerne également les bâtiments publics qui devaient avoir une consommation proche de zéro au 31 décembre 2018.

Réduire de 95% les émissions des bâtiments européens

La nouvelle directive présente un objectif ambitieux, celui de réduire de 80 à 95% (par rapport à 1990) les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments européens d’ici à 2050. Elle exige donc de la part des États membres qu’ils élaborent des stratégies nationales de rénovation énergétique, aussi bien pour les bâtiments publics que pour les bâtiments privés.

La directive impose également l’installation d’au moins un point de recharge pour les véhicules électriques dans tous les nouveaux bâtiments à usage non résidentiel.

Des feuilles de route pour 2030 et 2050

La directive précise que les stratégies nationales devront se matérialiser par des feuilles de route présentant des objectifs à l’horizon 2030 et 2050. Les États membres seront également amenés à mettre en place une politique de lutte contre la précarité énergétique.

Un volet sur l’innovation est aussi prévu par la directive. Ainsi, un indicateur de l’état de préparation des bâtiments aux technologies intelligentes devra être instauré et mesurer la capacité des bâtiments à utiliser des technologies et des systèmes électroniques récents pour s’adapter aux nouveaux besoins.

Il est intéressant de noter que cette nouvelle directive intervient alors que 75% des bâtiments au sein de l’Union Européenne demeurent inefficaces sur le plan énergétique. On estime que seulement entre 0,4 et 1% du parc immobilier européen est rénové chaque année.