Audit énergétique et réhabilitation de la copropriété Vannes Longchamp à Nantes

audit énergétique, Ventilation, Copropriétés, Economies d'énergie, Isolation, Obligation, Réglementation, Façade, MenuiserieLocalisation du projet : Nantes (44)
Type de bâtiments : Copropriété
Date de l’audit : 2014
Date des travaux : 2015
Surface traitée : 5 525 m² SHON
Donneur d’ordre : Sèvre et Loire Immobilier
Coût des travaux : 489 000 € TTC
Nombre d’unités fonctionnelles : 61 logements
Coût/Unité fonctionnelle : 8 000 €TTC/logement

La loi Grenelle II (article 1er, alinéa 29 et 31) promulguée le 12 juillet 2010 rend obligatoire pour les copropriétés de plus de 50 lots en chauffage collectif de réaliser un audit énergétique global et approfondi à compter du 1er janvier 2012 dans un délai de cinq ans, soit fin 2016. Suite à cet audit, l’assemblée générale doit voter la réalisation d’un plan de travaux ou la mise en place d’un contrat de performance énergétique (article 7, alinéa 7) visant à maîtriser les dépenses énergétiques.

Dans ce contexte réglementaire, le syndic de copropriété, Sèvre et Loire Immobilier, a confié à ALTEREA l’audit énergétique de la copropriété Vannes Longchamp située à Nantes. Suite à cette étude, le syndic a voté en assemblée générale un programme de réhabilitation parmi plusieurs bouquets de travaux. La copropriété a gardé ALTEREA pour celle-ci.

Ce bâtiment de 4 étages, est constitué de 60 logements pour une surface totale de 5 525 m² SHON.

Déroulement de l’audit énergétique

  1. Lancement du projet et réunion avec le conseil syndical et le syndic
  2. Relevés sur site et entretien avec le responsable de l’exploitation technique
  3. Exploitation des données et simulation énergétique
  4. Réunion intermédiaire avec le conseil syndical et le syndic et description des améliorations possibles
  5. Définition et présentation du programme de travaux et de financement en Assemblée générale

L’audit énergétique a révélé que :

  • Les murs ainsi que les planchers bas doivent être isolés
  • La ventilation doit être plus mécanique
  • Le système de chauffage doit être rénové
  • Les menuiseries doivent être remplacées

La consommation énergétique de la copropriété pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire est de 185 kWhEP/m²/an et que les émissions de gaz à effet de serre sont de 43 KgéqCO2/m²/an.

Les scénarios proposés

Scénario 1

  • Remplacement des garde-corps des balcons
  • Ravalement des façades
  • Remplacement des menuiseries simple-vitrage
  • Mise en place d’une ventilation mécanique performante
  • Mise en place de robinets thermostatiques
  • Gain énergétique : 55 kWhEP/m²/an et gain en émission de GES : 13 kgéqCO2/m²/an

Scénario 2

  • Scénario 1 + Isolation des planchers bas et mise en place de pompes à débit variable
  • Gain énergétique : 79 kWhEP/m²/an et gain en émission de GES : 18 kgéqCO2/m²/an

Scénario 3

  • Scénario 2 + Isolation des murs par l’extérieur
  • Gain énergétique : 116 kWhEP/m²/an et gain en émission de GES : 27 kgéqCO2/m²/an

La copropriété a choisi un ensemble de travaux se rapprochant du scénario 2 pour atteindre les objectifs suivants :

  • Réduction des charges énergétiques
  • Traitement des désordres importants
  • Amélioration du confort thermique
  • Amélioration de la qualité de l’air intérieur
  • Amélioration de l’image de la résidence
  • Valorisation du patrimoine

Ces travaux lui permettront d’avoir un gain énergétique de l’ordre de 79 kWhEP/m²/an.

Pour plus d’informations : nous contacter et voir notre page : Habitat résidentiel – copropriétés