Covid-19 : un confinement bénéfique pour la transition numérique du bâtiment

Kroqi – numérique – innovation – plateforme – collaborative – gouvernement – CSTB – BIM – Plan BIM 2022 – travail – conception – crise sanitaire – covid-19 – confinement – bâtiment – BTP

Cette période de crise sanitaire oblige beaucoup de secteurs à repenser l’organisation du travail. C’est notamment le cas pour le secteur du BTP. Qu’est-ce que cette période de confinement implique en matière de transition digitale pour le secteur du bâtiment ? Faisons le point ensemble.

Avec une activité fortement ralentie et des chantiers parfois à l’arrêt, les salariés du secteur du BTP ont dû trouver de nouvelles façons de travailler. Le confinement devient un moyen d’approfondir des compétences telles que le BIM par exemple. Tout cela dans le but d’accélérer la transition digitale du secteur.

Un succès unanime pour la plateforme Kroqi

25 000 : c’est le nombre de professionnels actifs sur la plateforme depuis le début du confinement mi-mars. Cela représente une hausse de 80% d’internautes connectés quotidiennement.

Pour rappel, lancée en mars 2018 dans le cadre du plan BIM 2022, la Plateforme Numérique Bâtiment, Kroqi, a pour objectif de généraliser la conception en maquette numérique à l’horizon 2022. Elaborée par le Ministère de la Cohésion et des Territoires et le CSTB, la plateforme est totalement gratuite ! Les salariés du secteur explorent ainsi une nouvelle façon de travailler et d’interagir entre collègues et entreprises de manière collaborative.

Un retard dans les compétences numériques

Le plan BIM 2022 a été établi par le gouvernement en raison d’un retard notable en France concernant le numérique dans le bâtiment.

Cette montée en compétences numériques et l’accélération de la transition digitale du secteur est nécessaire notamment pour être en phase avec les jeunes actifs qui appliquent de plus en plus ces méthodes de travail.

L’essor des villes intelligentes et des méthodes de construction plus durables sont également liés à l’usage de ces nouveaux outils.

Enfin, cette transition est essentielle pour attirer de nouveaux actifs en démontrant que le secteur est innovant et collaboratif.

Le confinement aura été bénéfique sur ce point, accélérant l’utilisation de la plateforme Kroqi. Ainsi, il permettra peut-être de rattraper notre retard sur le BIM et les compétences numériques en général.