Établissements scolaires : un bon entretien est nécessaire

qualité air, travaux, rénovation, maladie, lycées, établissement scolaire, école

Bruit, chaleur, qualité de l’air dégradée, mauvaise luminosité… ce sont autant de points qui impactent la réussite et la santé des occupants des établissements scolaires. La France en dénombre 62 200. Faisons un point sur leur bon entretien.

Une étude du World Green Building Council montre qu’un établissement scolaire mal pensé sur le plan énergétique et écologique, a de réelles conséquences sur la réussite de ses occupants.

Un enjeu sanitaire et économique

En France, les 140 millions de m² d’établissements scolaires sont responsables de 30% des dépenses énergétiques générées par le bâtiment dans les collectivités territoriales.

Au-delà de l’impact énergétique, le mauvais entretien des établissements scolaires a des conséquences sur la santé et le confort de ses occupants. Ainsi, une mauvaise qualité de l’air intérieur dont notamment un niveau de CO2 trop élevé favorise des maladies et donc de l’absentéisme. Une mauvaise isolation thermique tout comme une mauvaise isolation acoustique nuisent au confort des occupants, compromettant la concentration et donc l’apprentissage. On constate parfois un manque de luminosité contraignant la lecture et accentuant les difficultés de vue.

Un premier pas en vue d’une amélioration

Avant de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, les établissements scolaires ont plusieurs solutions pour améliorer le confort des occupants et l’impact énergétique. Ainsi, la mise en place d’éco-gestes permettrait d’économiser 10 à 15% d’énergie. Certains éco-gestes peuvent déjà être mis en place, comme :

  • Éteindre les lumières lorsque l’on quitte la pièce
  • Favoriser l’utilisation des escaliers par rapport aux ascenseurs
  • Installer des sondes CO2 qui virent au rouge lorsque la qualité de l’air intérieure est mauvaise et qu’il faut aérer la pièce
  • Utiliser du mobilier sans formaldéhyde
  • Utiliser des produits d’entretien éco-labellisés sans COV

Un meilleur entretien et une maintenance plus efficace des bâtiments permettraient également une meilleure performance énergétique.