Une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre pour l’Europe d’ici à 2030

40%, réduction gaz à effet de serre, EuropeCe vendredi 24 octobre dernier, les 28 pays de l’Union européenne se sont réunis lors du Conseil européen pour parler de l’Europe de l’Énergie durable.

 

 

 

Cette volonté européenne commune, permettra de :

  • Relancer l’économie européenne par la croissance verte
  • Renforcer la sécurité d’approvisionnement
  • Engager l’Europe dans un nouveau modèle énergétique de développement
  • Lutter résolument contre le dérèglement climatique

Les 28 pays sont parvenus à un accord sur les trois objectifs qui guideront la politique de lutte contre le réchauffement climatique pour les années à venir :

  • Les émissions de gaz à effet de serre devront diminuer d’« au moins » 40 % d’ici à 2030 par rapport à 1990
  • La part des énergies renouvelables devra être portée à 27 % du mix énergétique
  • 27 % d’économies d’énergie devront être réalisées d’ici 2030 et un réexamen est prévu d’ici 2020 pour porter cet objectif à 30 %

Ce nouveau cadre d’action en matière de climat et d’énergie à l’horizon 2030, qui devra encore être approuvé par le Parlement européen, remplacera un premier plan dit des « 3 fois 20 » (20 % de baisse des émissions, 20 % d’énergies renouvelables, 20 % d’économies d’énergie) adopté en 2009 et en vigueur jusqu’en 2020.

Cet accord prévoit également un soutien significatif aux États-membres, en particulier aux moins avancés, pour investir dans l’innovation et des projets concrets, grâce au mécanisme « NER 400 », un nouveau fonds de modernisation, géré par les États membres avec le soutien de la Banque Européenne d’Investissement, et la redistribution de 10 % des quotas carbone aux États membres ayant un PIB inférieur à 90 % de la moyenne européenne. Ces fonds devront aller en priorité à l’amélioration de l’efficacité énergétique, à la modernisation des systèmes énergétiques, et au développement des réseaux intelligents.

Tout cela, place l’Union européenne à la pointe de la transition énergétique mondiale et lui permet de contribuer au succès de la conférence pour le Climat, qui se tiendra à Paris en décembre 2015.