Un label bas-carbone pour atteindre la neutralité carbone en 2050

31/05/2019

  • 2 min
    2 min

Le label bas-carbone a été lancé le 3 avril 2019, par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 

Label bas carbone

Quel est l’objectif du label ?

Le label est un outil innovant, créé pour soutenir le déploiement, en France, des pratiques agricoles et forestières vertueuses pour le climat. Ces actions locales devront avoir pour perspective de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et d’augmenter les absorptions des « puits de carbone » afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050 inscrite dans la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC). Le label garantit la qualité environnementale, la réduction des émissions et la transparence des projets. Il offre également des perspectives de financement pour les actions mises en place.

Deux types d’actions sont concernées par le label :

  • Changements de pratiques sectorielles (bâtiments, transports, déchets, agriculture…)
  • Augmentation de la séquestration de carbone dans les puits naturels (forêts et sols)

À qui s’adresse le label ?

Les collectivités et entreprises pour qui la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou le développement de la séquestration du carbone est un objectif ; pourront obtenir ce label. De même, tous les acteurs qui désirent soutenir des projets positifs pour le climat et dont la qualité est garantie pourront être labelisés bas-carbone.

Un label déjà testé

Plusieurs projets pilotes ont permis de tester le label. Ainsi, l’association syndicale libre de gestion des forêts de la Terre de Peyre a lancé, en 2015, un projet de reboisement de 36 hectares de pinèdes dégradés par une tempête de neige. Ce projet va permettre de séquestrer plusieurs milliers de tonnes de CO2 au cours des prochaines décennies.