Les grands principes du protocole IPMVP

20/10/2020

  • 3 min
    3 min

L’IPMVP, ou le PIMVP en français (Protocole International de Mesure et Vérification de la Performance), est un protocole visant à calculer, à suivre et à favoriser les économies d’énergie d’un bâtiment. On vous décrypte ses grands principes.

Depuis 1997, l’ONG Efficiency Valuation Organization (EVO), publie et tient à jour l’International Performance Measurement and Verification Protocol. Ce protocole, raccourci en IPMVP, ou parfois PIMVP dans la langue de Molière, permet de mesurer et de suivre les consommations énergétiques d’un bâtiment ayant bénéficié de mesures d’économies d’énergie (réhabilitation énergétique, etc…). Un outil bienvenu, à l’heure où l’efficacité énergétique devient un enjeu important de nos sociétés. Mais alors, comment fonctionne l’IPMVP ?

L’IPMVP, le sens de la mesure

Comment mesurer quelque chose qui n’existe pas ? Sous cette épineuse question se cache une réalité bien tangible. Pour pouvoir mesurer l’efficacité énergétique de travaux ciblés, il faut avant tout mesurer l’absence de consommation d’énergie que ces travaux permettent. Compliqué, n’est-ce pas ? Laissez-nous vous expliquer plus simplement. Chaque mesure prise pour réaliser des économies d’énergie induit une diminution de consommation d’énergie. Autrement dit, cette diminution est une absence de consommation énergétique. Et c’est précisément cet élément que l’IPMVP cherche à calculer : calculer l’absence de consommation énergétique, c’est calculer les économies d’énergies obtenues grâce aux mesures mises en place. Pour ça, le protocole IPMVP propose une méthodologie se basant sur une comparaison de deux périodes :

  • Une période de référence, permettant de récolter et d’analyser des données sur la consommation énergétique des bâtiments, qui servira de base de comparaison.
  • Une période de suivi : après la mise en œuvre des actions (travaux de réhabilitation, etc…) la consommation d’énergie est mesurée et analysée afin d’évaluer l’évolution de la consommation, pour en déduire les économies réalisées grâce aux travaux. 

Définition des principes de l’IPMVP

Avant de rentrer dans le détail du fonctionnement de l’IPMVP, il est important de préciser que ce protocole n’est pas une solution automatisée, qui serait adaptable à chaque projet. Au contraire, les méthodes de calculs de l’IPMVP permettent aux entreprises de services énergétiques et à leurs clients de déterminer ensemble d’un plan M&V (Mesure et Vérification) personnalisé. Qu’il soit mis en place dans le cadre d’un CPE ou non, l’IMPVP garde toujours les mêmes principes fondamentaux :

  • La précision et l’exhaustivité des rapports : Plus les rapports de M&V seront précis et complets, plus les projections estimées des économies d’énergie seront justes. Pour cela, il faut mesurer efficacement les effets significatifs, mais aussi estimer justement tous les autres.
  • Une estimation conservatrice des hypothèses : lorsque l’on doit estimer des données non mesurables, le protocole doit servir à sous-estimer les économies d’énergies potentielles, de façon à ne pas fausser le coût des projections d’économies.
  • La cohérence et la pertinence du suivi : le rapport de suivi doit être cohérent entre les différents types de projets d’efficacité énergétique, les différents professionnels impliqués, et les différentes périodes d’un même projet. La cohérence de ces éléments permet un mesurage plus efficace. Il est plus pertinent de se concentrer sur les paramètres clés connus et mesurables, tandis qu’une estimation peut suffire pour les paramètres moins critiques.
  • La transparence de la documentation : toutes les activités du projet doivent être documentés, et rendus accessibles à l’ensemble des acteurs du projets.

IPMVP : compétences et certification

L’IPMVP étant un protocole exigeant une certaine expérience, il nécessite des connaissances particulières. C’est pourquoi l’EVO a créé la certification CMVP (Certification Measurement and Verification Professionnal), qui atteste d’une bonne maîtrise des protocoles IPMVP. Les professionnels et entreprises certifiés disposent ainsi de la plus reconnue des certifications en mesurage et vérification, gage de qualité et de sérieux, qu’ils peuvent valoriser auprès de leurs clients. Cette certification est d’ailleurs devenue quasiment obligatoire tant elle est demandée lors des appels d’offres concernant les projets de rénovations énergétiques.

Complet, le protocole IPMVP est un outil important pour estimer les économies d’énergie induites par des travaux de rénovation énergétique. Bien utilisé, il permet de réduire les erreurs d’estimation, permettant ainsi de respecter au mieux les objectifs définis dans un CPE.