Logement social et intermédiaire : de nouveaux projets

30/03/2020

  • 3 min
    3 min

Alors que l’activité économique de la France est ralentie par le Covid-19, certains acteurs pensent déjà à anticiper une sortie de crise. C’est notamment le cas d’In’Li, qui va bénéficier d’un prêt de 250 millions d’euros de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) pour construire des logements intermédiaires. De plus, CDC Habitat lance un plan de soutien pour le secteur immobilier pour les 12 prochains mois.

 

La BEI prête 250 millions d’euros pour la construction de logements intermédiaires

250 millions d’euros de prêt. C’est l’accord trouvé, le 23 mars dernier, entre la BEI et In’Li afin d’engager la construction de 2 580 logements intermédiaires sur 4 ans pour loger 6 000 franciliens. Il est soutenu par le Fonds européen pour les investissements stratégiques. Une première étape visant à accélérer la construction de logements sociaux dans la région Île-de-France.

Cet investissement, qui intervient dans un contexte particulier, n’est pas anodin. Au-delà de faire émerger ce type de logements, l’enjeu est de favoriser le rebond économique après la crise du Covid-19. Comme l’indique Benoist Apparu, Président du Directoire d’Inli, l’objectif est de préparer cette sortie de crise.

L’Europe étant confrontée à une crise sanitaire exceptionnelle, la BEI est fortement mobilisée afin d’aider au mieux les PME à maintenir le cap en développant un plan de soutien. Pour autant, elle ne met pas de côté ses missions de financement sur le plus long terme.

Plus largement, ce prêt doit permettre de :

  • Créer un marché résidentiel local plus équilibré
  • Contribuer à la rénovation urbaine, à la cohésion et l’amélioration du niveau de vie des ménages à revenu moyen
  • Réduire la consommation énergétique des logements en respectant les plus hauts critères environnementaux

Benoist Apparu ajoute : « Cet accord signé avec la BEI est une nouvelle satisfaction car il nous permettra de développer de nouveaux logements intermédiaires à destination des salariés franciliens, au plus proche de leur lieu de travail et qui préservent leur pouvoir d'achat avec des loyers, en moyenne, inférieurs de 20 % aux logements du parc privé. ».

Pour rappel, la filiale d’Action Logement souhaiterait construire 80 000 logements intermédiaires pour les 10 prochaines années, principalement situés dans Paris et 76 municipalités autour.

CDC Habitat lance un plan de soutien exceptionnel du secteur de l’immobilier

C’est 40 000 logements qui seront construits à la suite de l’appel à projets lancé par CDC Habitat. Les programmes seront ainsi « réservés et lancés auprès des promoteurs immobiliers dans les douze prochains mois pour soutenir l’économie des territoires ». Ces 40 000 logements comprennent :

  • 15 000 logements sociaux neufs
  • 10 000 logements locatifs intermédiaires neufs
  • 15 000 logements locatifs libres et abordables contractualisés neufs

Ils seront construits principalement dans les zones tendues. Quelques villes faisant partie du Plan d’Action « Cœur de Ville » pourront peut-être être mobilisées.

CDC Habitat n’est pas seul sur ce projet. Ses fonds d’investissement, ses filiales (CDC Habitat social, ADOMA, SIDOM, Maisons et Cités), ainsi que certains organismes de logements sociaux et SEM faisant partie du réseau « CDC Habitat Partenaires » s’engagement également dans ce plan de soutien.