4 milliards d’euros pour la rénovation des bâtiments publics

10/09/2020

  • 5 min
    5 min

Le gouvernement a annoncé le 3 septembre 2020 un plan de relance de 100 milliards d’euros sur deux ans. La rénovation des bâtiments publics va pouvoir bénéficier d’une partie de cette enveloppe budgétaire. On vous dit tout.  

Les bâtiments publics français ont un devoir d’exemplarité, qui a d’ailleurs été rappelé par la Convention Citoyenne pour le Climat. Ils représentent 100 millions de mètres carrés et leur consommation énergétique est responsable d’un quart des émissions de gaz à effet de serre national.  


Une enveloppe de 4 milliards d’euros 

Avec ce budget, le gouvernement souhaite faire gagner les bâtiments publics (écoles, universités, bâtiments administratifs…) en confort, et notamment thermique suite aux différentes vagues de chaleur. Le financement accordé devrait permettre la rénovation d’environ 15 millions de m². L’objectif est de réduire l’empreinte énergétique et environnementale des bâtiments de l’État afin d’être exemplaire à l’échelle nationale.  

Sur l’enveloppe de 4 milliards d’euros investis par le gouvernement, 300 millions d’euros seront délégués aux Régions pour la rénovation thermique des lycées. Le reste de l’enveloppe sera alloué à la rénovation des bâtiments de l’État. De plus, les collectivités vont pouvoir s’appuyer sur un milliard d’euros supplémentaire accordé à la Dotation de soutien à l’investissement local (DSIL). Cette enveloppe additionnelle va permettre de soutenir la transition écologique,  la résilience sanitaire et la rénovation du patrimoine. 

Quels sont les bâtiments concernés ?  

Les bâtiments seront sélectionnés sur l’ensemble du territoire même si une attention particulière sera portée sur ceux situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Les bâtiments qui feront l’objet de rénovation dans le cadre de ce financement, seront donc sélectionnés au travers d’appels à projets. Ceux-ci prendront en compte :  

  • L’impact sur la relance, grâce à une réalisation rapide des projets 
  • L’impact énergétique et environnemental  
  • L’amélioration de l’accessibilité 

Les opérations de rénovation qui seront financées devront s’inscrire dans l’une des typologies suivantes :  

  • Actions dites « à gain rapide » : il s’agit d’opérations avec un fort retour sur investissement comme le pilotage et la régulation des systèmes de chauffage, la modernisation des systèmes d’éclairages… 
  • Tavaux de rénovation énergétique tels que le renouvellement des systèmes (équipements, isolation…). 
  • Opérations immobilières de réhabilitation lourde, ce qui peut inclure les mises aux normes de sécurité et d’accessibilité ou encore la notion de confort. 

Les travaux recommandés par le gouvernement  

Afin de diminuer la consommation énergétique des bâtiments publics, le gouvernement préconise des actions portant sur :  

  • L’amélioration de l’exploitation du bâtiment 
  • Le remplacement d’équipements 
  • L’optimisation technique des équipements 
  • Les travaux d’économie d’énergie 

Ainsi, l’objectif est de lutter contre l’obsolescence du parc de bâtiments publics grâce à une politique d’entretien plus économique. Pour cela, plusieurs actions peuvent être mises en place, comme : 

  • L’isolation des combles, murs, planchers 
  • L’autonomie énergétique via la mise en place d’une pompe à chaleur, de panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques, la géothermie 
  • Le remplacement d’équipements de chauffage ou d’eau chaude sanitaire fonctionnant au charbon, fioul ou gaz, par des équipements faisant appel à des énergies renouvelables ou bien le raccordement à un réseau de chaleur 
  • L’amélioration du confort d’été en limitant l’exposition à la chaleur notamment via une meilleure isolation des bâtiments 
  • La mise aux normes des bâtiments au niveau de l’accessibilité et de la sécurité

Les premiers appels à projets seront publiés d’ici mi-septembre afin que les premiers chantiers de rénovation, ceux dont les travaux seront les moins lourds, puissent débuter dès le début de l’année 2021. Cependant, l’ensemble des marchés devront être publiés d’ici le 31 décembre 2021.  

 

  • Télécharger notre infographie sur le plan de relance "France relance" 2020

Infographie Plan de Relance 2020