RE2020 : que dit le nouveau décret pour les bâtiments tertiaires ?

21/03/2022

  • 3 min
    3 min

Le 03 mars 2022, le Journal Officiel a publié le décret sur la règlementation environnementale 2020 (RE2020) dans les bâtiments tertiaires courants. ALTEREA revient pour vous sur les nouvelles exigences de performance.

LA RE2020 EN QUELQUES MOTS

La RE2020 fixe 5 niveaux d’exigence de performance énergétique et environnementale :

  1. L’optimisation de la conception énergétique du bâti indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre
  2. La limitation de la consommation d’énergie primaire
  3. La limitation de l’impact sur le changement climatique associée à ces consommations
  4. La limitation de l’impact des composants du bâtiment sur le changement climatique
  5. La limitation des situations d’inconfort en périodes estivales.

ET POUR LES BÂTIMENTS TERTIAIRES ?

L’entrée en vigueur du texte est prévue pour le 1er juillet 2022 pour la construction de bâtiments tertiaires et le 1er janvier 2023 pour les extensions et les constructions provisoires.

Les bâtiments concernés sont les constructions de bâtiments de bureau et d’enseignement primaire ou secondaire.

POUR RÉDUIRE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Le nouveau décret fixe les exigences relatives aux bâtiments tertiaires afin qu’ils réduisent leur impact environnemental. Ils doivent respecter deux indicateurs.

L’indicateur Icenergie est l’indice carbone Énergie. Il exprime l’impact sur le changement climatique de la consommation d’énergie primaire sur 50 ans de durée de vie du bâtiment.

IcenergieL’indicateur Icconstruction est l’indice carbone Construction. Il exprime l’impact sur le changement climatique des composants du bâtiment (transport, installation, utilisation hormis l’eau et l’énergie, maintenance, réparation, remplacement).

Icconstruction

 

Tout savoir sur le Décret Tertiaire pour les parcs privés

 

INDICATEUR BBIO : DU NOUVEAU !

Pour rappel, le Bbio traduit le besoin en énergie du bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel. Pour les bureaux, l’indicateur devra être réduit de 20% par rapport à la RT2012 et donc ne pas dépasser 95 points. Pour les bâtiments d’enseignement, le Bbio est fixé à 68 points.

LES EXIGENCES DE CONSOMMATION D’ÉNERGIE PRIMAIRE

Les indicateurs Cep et Cep, nr, qui expriment respectivement la consommation d’énergie primaire et la consommation d’énergie primaire non-renouvelable du bâtiment, n’ont pas été oubliés pour les bâtiments tertiaires. Voici les nouvelles exigences de performance.

Cep-1

GARANTIR LE CONFORT D’ÉTÉ

Répondant à une des exigences de la RE2020, l’indicateur DH, qui exprime la durée et l’intensité des périodes de surchauffes dans le bâtiment sur une période d’un an, fait l’objet d’une nouvelle méthode de calcul pour les bâtiments tertiaires. Il sera notamment calculé selon le type de bâtiment, sa localisation et sa condition climatique.

Représentants ¼ du patrimoine existant français, avec 940 millions de m², les bâtiments tertiaires doivent prendre part à la transition énergétique des bâtiments. La RE2020, aux côtés d’autres règlementations, vise à réduire leur impact environnemental et à tendre vers la sobriété énergétique. Les nouveaux paliers d’exigence étant fixés pour la prochaine décennie, la trajectoire énergétique des bâtiments tertiaires est fixée.