REX - Mission d’AMO pour la réhabilitation de 32 logements selon la démarche EnergieSprong pour Podeliha

27/05/2021

  • 8 min
    8 min

Cadre ES - REX PodelihaFace aux ambitions nationales en matière de transition énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la massification de la rénovation énergétique offre une solution incluant la conception d’éléments duplicables et réutilisables pour d’autres opérations. Dès 2014, Podeliha s’est investie dans cette démarche permettant à ses logements d’atteindre la classe énergétique C.

Pour Podeliha, la démarche EnergieSprong s’inscrit dans la continuité des initiatives déjà engagées et permet d’approfondir la notion de performance énergétique, de préfabrication et d’industrialisation relatives à la massification de la rénovation énergétique. Dans une quête d’amélioration de la démarche de massification, de rapidité d’intervention et de réduction de son empreinte carbone, Podeliha s’est donc investie à son tour dans la démarche EnergieSprong.

ALTEREA travaille avec Podeliha sur la conception-réalisation pour la rénovation énergétique de 32 logements individuels selon la démarche EnergieSprong à Angers (49). Découvrez l’engagement de l’acteur de référence du logement social en Pays de la Loire, au travers de l’interview de Pierre MONTEILLET, responsable de la maîtrise d’ouvrage et de François LE GUILCHER, chargé d’opérations chez Podeliha.

 

1. POUVEZ-VOUS NOUS PRÉSENTEZ-NOUS LE PROJET ?

L’objectif de ce projet est de rénover en site occupé, selon la démarche EnergieSprong, 32 maisons afin d’obtenir des logements individuels à énergie positive. Cela implique notamment la production d’énergies renouvelables, la sensibilisation des usagers, le suivi des performances énergétiques et l’engagement de performance.

Les exigences de l’opération sont :

  • Un suivi énergétique tous usages (y compris les usages mobiliers) : le logement produit autant d’énergie qu’il en consomme (Energie=0 kWh Energie Finale) grâce à une efficacité thermique et énergétique exemplaire et à la production locale d’énergie renouvelable ;
  • Un engagement de performance sur 15 ans pour les consommations et la production d’énergie et 30 ans sur le clos couvert ;
  • Des travaux de rénovation en site occupé et pour une durée réduite au minimum (une semaine par logement dans l’idéal), ce qui incite à la préfabrication et à l’optimisation du chantier (hors amiante) ;
  • Un modèle économique qui repose principalement sur les économies de dépenses énergétiques et sur la production d’énergie renouvelable : un surinvestissement financé par les économies réalisées sur 30 ans, sans surcoût pour les locataires ;
  • Un logement attractif pour les occupants en incluant des éléments de sécurité, d’accessibilité, de confort, d’amélioration du logement et d’esthétisme correspondant aux attentes des habitants.

2. QUELS SONT LES OBJECTIFS ATTENDUS ?

Nos attentes sont multiples. Nous avons pour objectif de :

  • Généraliser la démarche de massification de la rénovation énergétique, et plus particulièrement la démarche EnergieSprong, pour nos pavillons ;
  • S’associer avec des industriels proposant des produits maîtrisés et adaptés à la rapidité de mise en œuvre attendue ;
  • Donner l’opportunité aux PME du groupement, réalisant les travaux, de devenir des acteurs de la massification de la rénovation énergétique ;
  • Obtenir des résultats sur le moyen terme tels que la baisse des coûts.

3. QUELS ÉTAIENT VOS POINTS DE VIGILANCE ?

Le coût.

Sur cette opération, le montant d’investissement équivaut au double de ce que nous aurons investi sur une opération plus classique. Toutefois, nous avons eu accès à d’autres sources de financement : prêts particuliers auprès de la Caisse des Dépôts, recettes des CEE, subventions des collectivités territoriales… Nous essayons de trouver un équilibre entre nos pratiques passées dites « classiques » et nos ambitions sur la démarche EnergieSprong tout en suivant une logique de « rénover mieux ».

L’acceptation et l’adhésion des locataires.

Une troisième ligne de quittance a été ajoutée représentant un élément supplémentaire de loyer calculé sur une part des économies d’énergie attendues. Ce nouveau dispositif a été présenté avec transparence aux locataires pour légitimer nos motivations et exposer les enjeux qui les concernent. Ne voulant pas imposer cette rénovation énergétique, nous avons dû faire preuve de pédagogie. Nous avons organisé des réunions publiques d’information, puis des rencontres individuelles permettant d’approfondir les éléments incompris, de convenir des modalités de travaux et de conserver une bonne relation avec nos locataires. Pour le moment, la démarche EnergieSprong est comprise et acceptée ce qui permet de fonder les bases d’une occupation conforme à l’atteinte des objectifs énergétiques de la démarche tels que le niveau à énergie nul E=0.

4. QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES PHASES DE L’OPÉRATION ?

Jusqu’à présent, en collaboration avec ALTEREA, en tant qu’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage, nous avons réalisé :

  1. La mise en œuvre des diagnostics permettant de développer les scénarios ;
  2. Le montage du cahier de consultation ;
  3. La mise en place de la consultation en conception-réalisationen collaboration avec GreenFlex afin de développer des critères participant à enrichir la démarche EnergieSprong en Pays de la Loire ;
  4. La discussion avec les groupements pour affiner leurs offres ;
  5. La sélection de la meilleure offre ;
  6. La construction d’une bonne relation avec les autres partenaires ;
  7. La sélection de l’entreprise ;
  8. L’accompagnement dans la mise en œuvre du marché.

Aujourd’hui, nous sommes à l’étape de dépôt de demandes préalables de travaux. La prochaine grande étape sera la conception de la façade témoin, réel critère de la démarche EnergieSprong, permettant de tester et de valider les principes de réhabilitation sur ces logements.

Les travaux commenceront en septembre 2021.

5. QUELLES ONT ÉTÉ LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES JUSQU’À PRÉSENT ?

  1. La rénovation de 32 logements qui parait légère pour un industriel.

  2. Le contrat de maintenance sur une durée de 30 ans.

    Solutions apportées par ALTEREA : Nous avons adapté les exigences de la démarche EnergieSprong à la réalité et aux contraintes de notre opération. Nous avons distingué l’exploitation de l’investissement en se contraignant à restituer convenablement les résultats d’exploitation pour que la garantie de performance soit tout de même constatée. Habituellement, l’engagement de performance est porté par l’entreprise de maintenance dans le cadre d’un marché global de performance. Il est le garant du maintien des performances sur le long terme. Pour cette opération, nous avons adapté les exigences de la démarche EnergieSprong à la réalité et aux contraintes de notre opération. Podeliha a souhaité conserver son exploitant actuel. Le groupement a pris l’engagement de performance sur 15 ans sur la base d’une gamme de maintenance complémentaire adaptée à EnergieSprong et d’un suivi de l’exploitant actuel.

  3. La collaboration nécessaire avec Enedis pour la production de panneaux photovoltaïques. La discussion a parfois été délicate entre nous, maîtres d’ouvrage supposés « non-sachants » et des interlocuteurs très spécialisés.

    Solutions apportées par ALTEREA : ALTEREA a eu un rôle de traducteur indispensable sur les questions que nous nous posions et les réponses qu’Enedis nous apportaient. Ce sont des qualités que nous recherchons chez un AMO : de l’expertise et de l’accompagnement.
  4. La matière première avec des difficultés de planning, de commandes, de coût, d’organisation…

6. QUE RETENEZ-VOUS DE LA COLLABORATION AVEC ALTEREA ?

Nous collaborons avec ALTEREA depuis notre engagement dans la démarche de massification il y a sept ans.

Selon nous, ALTEREA présente deux qualités capitales :

  • L’expertise. Sur les sujets de la rénovation énergétique, ALTEREA apporte des compétences et des qualifications évidentes.
  • L’accompagnement. L’externalisation pour l’analyse des consultations notamment a été plus que satisfaisante. ALTEREA a su mettre à disposition des moyens intéressants nous permettant d’être ambitieux sur les délais et le respect de ceux-ci.

Le mot d’ALTEREA 

Par Guillaume DELOUCHE, chef de projets AMO

À première vue, l’opération n’était pas la plus adaptée à la démarche EnergieSprong. Nous avons donc discuté ensemble des expérimentations réalisables et des adaptations du cahier des charges pour lever les différents freins et permettre que l’opération se réalise dans l’investissement prévu.

Podeliha est à la fois moteur pour creuser ces sujets sensibles et à l’écoute dans les conseils et l’expertise qu’ALTEREA met en œuvre. Notre ambition est commune : la réussite de l’opération.

C’est une opération riche et bénéfique, elle fait grandir la démarche et alimente les retours d’expérience sur la démarche EnergieSprong. 

Crédit photo : ©Podeliha