Catastrophes naturelles : les pertes humaines et financières en Europe ont été chiffrées

29/03/2022

  • 2 min
    2 min

Jusqu'à 145 000 morts et 520 milliards d'euros dépensés : tel est le triste constat de l'Agence européenne de l'environnement (EEA) sur les conséquences des catastrophes naturelles subies en Europe. Explications.

Dans un nouveau rapport, s'appuyant sur les données de la base internationale Catdat, l'EEA a évalué l'impact humain et économique lié aux inondations, aux feux de forêt et aux vagues de chaleur ou de froid observées, entre 1980 et 2020, dans 32 pays européens (les 27 États membres de l'Union européenne ainsi que la Suisse, la Norvège, la Turquie, l'Islande et le Liechtenstein).

En quarante ans, l'événement météorologique le plus meurtrier reste la canicule de 2003, responsable de 85 % des pertes humaines. L'ensemble des inondations observées depuis 1980 comptent pour leur part pour 44% du coût financier. Parmi les pays étudiés, l'Allemagne reste la plus grande victime avec 42 000 pertes humaines et 107 milliards d'euros dépensés en assurance et en réparation. La France, quant à elle, accuse la perte de 26 700 personnes et de 99 milliards d'euros.

Ce coût climatique, qu'il soit humain ou financier, n'est cependant pas prêt de diminuer. Toujours selon l'EEA et comme le soulignait déjà le dernier rapport du Giec en août dernier, le continent va enregistrer dans les années à venir une plus grande fréquence et un plus grand nombre de jours d'épisodes de chaleur extrême en Europe méridionale et de précipitations exceptionnelles en Europe septentrionale. En suivant un « scénario avec une augmentation de température planétaire relativement modérée », le coût annuel moyen des inondations, notamment, pourrait atteindre 21 milliards d'euros d'ici à 2050 et jusqu'à 40 milliards en 2100 en comparaison des 12 milliards d'euros par an, entre 1980 et 2020.

Pour permettre de mieux appréhender les enjeux face aux risques climatiques, l'ADEME a développé une infographie dynamique à destination des territoires et des individus pour identifier les actions à mener selon chaque type de risque.

Elle constitue un outil de travail idéal pour les territoires et entreprises mais également un véritable outil de sensibilisation pour les particuliers.

  • Télécharger cette infographie en cliquant ici.