Plan de relance : les propositions de la Fondation Nicolas Hulot

23/09/2020

  • 2 min
    2 min

En amont du plan de relance communiqué le 3 septembre par le gouvernement, la Fondation Nicolas Hulot a publié ses recommandations pour faire de la rénovation énergétique un levier majeur de la transition écologique.


Dans un document publié en amont de l’annonce du plan de relance, la Fondation Nicolas Hulot donne des pistes de développement pour faire de la rénovation énergétique un point central de la transition verte. Ces huit propositions, qui se veulent complémentaires des mesures prévues par le gouvernement dans le plan ‘France Relance’, sont axées autour de deux principes clés : instaurer une obligation de rénovation, et préparer la massification des rénovations sur le long terme.

Des propositions concrètes pour accompagner la relance

Accompagner la relance et la transition verte, voilà à quoi aspire la Fondation Nicolas Hulot avec ces huit propositions. La rénovation énergétique du parc immobilier français permettrait, en plus de réduire les émissions de CO2, de créer de l’emploi dans le secteur du BTP. Pour ce faire, la fondation propose d’inscrire dans la loi une obligation progressive de rénovation, comme le suggérait déjà la Convention Citoyenne pour le Climat. Afin de lutter contre la précarité énergétique et d’accélérer la réhabilitation thermique du parc immobilier, la fondation propose également de publier rapidement un nouveau décret « décence » et d’y instaurer un seuil plus ambitieux de consommation maximale d’énergie dans les critères de décence.

En effet, à l’heure actuelle, ce seuil de consommation maximale est fixé à 500kWh/m² par an. Ce seuil, fixé à une valeur trop élevée, ne concerne qu’une infime partie des passoires thermiques les plus énergivores, correspondant à l’étiquette G du DPE (Diagnostic de Performance Energétique). L’insatisfaction vis-à-vis du manque d’ambition de ce seuil de consommation maximale est d’ailleurs un élément notable qui ressort d’une récente consultation publique lancée par le ministère de la transition écologique. En souhaitant faire diminuer la valeur de ce seuil de consommation maximale, afin qu’il concerne un nombre bien plus important de logements énergivores, la fondation Nicolas Hulot vise à exclure de la location toutes les passoires thermiques (correspondant aux étiquettes F et G du DPE) d’ici 2028.

Étiquette énergie - DPE

Enfin, la fondation propose d’intensifier le financement de l’ingénierie territoriale et d’accélérer la rénovation énergétique des bâtiments publics. Déjà présente dans le plan de relance, cette dernière mesure bénéficie d’un budget de 4 milliards d’euros. Pour retrouver le reste des propositions faites par la Fondation Nicolas Hulot, vous pouvez suivre ce lien.