REX – Construction de huit logements sociaux durables et innovants !

9/12/2021

  • 6 min
    6 min
 
 
Citation - François MARTY

 

Fondée en 2009, la Foncière Chênelet est un bailleur social privé qui monte des projets sociétaux via la construction et la réhabilitation de logements sociaux écologiques, confortables et à très faibles charges.

Pour cette première collaboration avec la Foncière Chênelet, ALTEREA assure les missions de conception de la construction de huit logements locatifs sociaux à Marles-les-Mines (62). Découvrez le projet innovant et engagé de ce bailleur social au travers de l’interview d’Antoine FELIX, coordinateur de travaux chez ALTEREA et Jordan POLIS, coordinateur d’études chez ALTEREA, nos deux contacts privilégiés pour ce chantier.

 

Pouvez-vous nous présenter le projet ?

Dans le cadre d’un projet d’implantation de 150 logements à Marles-les-Mines (62), la Foncière Chênelet a été sollicitée par Territoire 62 pour construire huit logements locatifs sociaux sur une parcelle dédiée. L’objectif est de garantir une mixité sociale dans ce quartier destiné à accueillir une population jeune.

Le projet est composé de huit logements sociaux : 5 PLAI, financés par le Prêt Locatif Aidé d’Intégration, et 3 PLUS, financés par le Prêt Locatif à Usage Social répartis sur deux bâtiments mitoyens.

ALTEREA a été choisi pour assurer les missions de conception suivantes : gros œuvre, voiries et réseaux divers (VRD), électricité, gestion carbone (étude E+C-), pilotage du chantier et suivi technique.

Quels sont les objectifs principaux du projet ?

1. Offrir un meilleur cadre de vie aux occupants

Les huit logements ont été pensés de manière individuelle. Une attention particulière a été portée à chaque logement, aussi bien dans l’aménagement (pas de pièces exiguës, pas de place perdue), que dans la qualité de la réalisation et dans le choix des matériaux pour permettre aux locataires « sociaux » de vivre dans un logement classique (hors standard des logements sociaux).

« Le logement s’adapte au locataire et non l’inverse » explique Antoine FELIX.

2. Limiter les consommations énergétiques des logements

Marles les Mines

Afin de lutter contre le réchauffement climatique et réduire les charges des locataires, la Foncière Chênelet souhaite fournir des logements les moins énergivores possibles sur les postes d’électricité, de plomberie et de chauffage. Pour ce faire, l’isolation et l’étanchéité des logements ont été une priorité dans le programme de travaux. Des compteurs et des sous-compteurs ont également été mis en place pour assurer le suivi énergétique à distance pour l’eau et l’électricité.

Malgré une mission de conception sur un nombre de lot réduit, ALTEREA a souhaité pousser la démarche environnementale du projet afin de permettre une atteinte du niveau C2 dans le cadre de l’étude E+C-. Pour ce faire, des choix ont été faits sur les lots correspondants :

  • Réalisation de chemins extérieurs avec des matériaux minéraux et du bois (pas de produits pétroliers).
  • Réduction de la dalle basse de béton de 20 cm à 8 cm pour les planchers en passant en plancher léger.
  • Mise en place de clôtures et de bordures en bois.

Quelles sont les particularités du projet ?

Des pratiques innovantes et engagées

La foncière Chênelet choisit des matériaux innovants, durables et biosourcés. Leur volonté est d’utiliser des matériaux qui pourront être recyclés lors de la destruction du bâtiment.

L’ossature des logements est en bois. Il s’agit d’un matériau noble et respectueux de l’environnement. Véritable spécialité des constructions de la Foncière Chênelet, ce choix marque encore une fois l’engagement du bailleur social dans la transition écologique.

Afin de contrer la légèreté du bois, la terre crue est nécessaire pour apporter de la masse à la construction et ainsi, assurer le confort d’été et d’hiver.

Les logements sont isolés avec de la paille. Ce matériau biosourcé est un matériau innovant pour un bailleur social. « Peu d’entreprises choisissent des matériaux biosourcés pour leurs opérations de construction ou de rénovation. C’est d’ailleurs le 10ème bâtiment de la Foncière qui est isolé avec de la paille. Avec celui-ci, la Foncière Chênelet espère que l’isolation en paille se développe » explique Antoine FELIX.

Des panneaux photovoltaïques seront installés en toiture. L’énergie produite sera réinjectée en autoconsommation pour couvrir les consommations.

L’eau de pluie sera récupérée pour les sanitaires et le lave-linge. L’installation consiste en une cuve, un ensemble de filtres, une pompe, et un réseau de canalisation spécifique.

La toiture sera végétalisée ce qui présente de multiples avantages : rétention d’une partie des eaux d’orage avant de les renvoyer dans le réseau, amélioration significative du confort d’été, stockage du CO2 et production d’oxygène, embellissement global du bâtiment.

 

De plus, « la Foncière Chênelet sélectionne uniquement des produits et des matériaux locaux afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre liées au chantier »précise Antoine FELIX.

Définition E+C-
 

La labellisation E+C- du bâtiment

« Suite aux analyses du cycle de vie (ACV) permettant de quantifier la totalité du carbone qui sera utilisé sur le bâtiment, il a été confirmé en phase Étude que les logements seront labellisés Énergie Positive & Réduction Carbone E+C- avec PROMOTELEC. Il reste la validation de la phase Chantier à obtenir » déclare Jordan POLIS.

 

Niveaux atteints pour la labellisation E+C-

 

Que retenez-vous de la collaboration avec la Foncière Chênelet ?

« La Foncière Chênelet a développé un système constructif qui se décline en trois gammes différentes. Selon le chantier et ses particularités, une des trois gammes est sélectionnée. Les concepts de fabrication étant similaires d’une construction à l’autre, cela permet de massifier la solution afin de gagner du temps et de diminuer les aléas et les marges de risques » explique Jordan POLIS. Comme l’illustre la Foncière Chênelet, « toutes ces pièces sont ensuite assemblées sur chantier très rapidement, sur le même modèle que des Lego®. »

« Face à cette maîtrise de la construction, ALTEREA a pu aller plus loin dans sa mission d’accompagnement » indique Antoine FELIX. Effectivement, un réel travail de partenariat entre la Foncière Chênelet et ALTEREA est né sur ce projet de construction, « Ils ont su insuffler leurs principes humains au sein de notre collaboration » raconte Antoine FELIX.

« En accord avec les logiques de construction de la foncière, ALTEREA souhaite réellement intégrer l’écosystème local de la Foncière Chênelet et contribuer à leur engagement fort au sein de l’habitat social français » conclut Jordan POLIS, coordinateur d’études chez ALTEREA.