Le tiers-financement serait-il la solution miracle pour éradiquer les passoires thermiques ?

15/01/2021

  • 2 min
    2 min

Le gouvernement a confié à la Caisse des Dépôts le pilotage d’une « task force » visant à améliorer les solutions de financement pour la rénovation énergétique des logements. Explications.


Ce sont les 4,8 millions de « passoires thermiques », autrement dit logements énergivores, qui se retrouvent dans le viseur de l’État. Le 14 décembre 2020, le Président de la République, Emmanuel Macron, a promis aux membres de la Convention Citoyenne pour le Climat que le gouvernement allait redoubler d’efforts pour accompagner les ménages dans le financement de leurs travaux de rénovation énergétique.


En quoi consiste cette Task Force ?


C’est Olivier Sichel, directeur général de la Caisse des Dépôts, qui a été désigné, par Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, pour piloter la « task force ». Cette mission a pour but de « faire émerger des modèles de massification d’offres de rénovation globale des passoires thermiques » a expliqué Olivier Sichel sur les réseaux sociaux. Elle débutera par un état des lieux des offres de financement existantes sur le marché avant de définir de nouveaux modèles. Pouvoir proposer aux ménages des solutions clés en main autant sur l’accompagnement des propriétaires que sur le financement des travaux, telle est l’ambition de cette mission. La piste du tiers-financement semble être privilégiée puisqu’elle présente des résultats encourageants chez les entreprises spécialisées, en ce qui concerne la massification des opérations de rénovation énergétique. Le compte rendu de la task force est attendu pour mars 2021.


Qu’est-ce que le tiers-financement ?


Il s’agit d’un dispositif permettant de soumettre une offre de rénovation énergétique qui intègre le financement de l’opération. Ainsi, le propriétaire n’a pas à financer les travaux puisque ce sont les économies d’énergie qui remboursent progressivement l’intégralité ou une partie de l’investissement.


Un travail d’équipe


Pour déployer ces offres, Olivier Sichel va pouvoir s’entourer d’une équipe constituée de représentants d’entreprises et d’institutions publiques du secteur de l’énergie et de l’efficacité énergétique, mais aussi du secteur bancaire et académique ou encore des collectivités.


Pour assurer le lien avec la Convention Citoyenne du Climat, des représentants de celle-ci seront associés à cette mission. Des parlementaires le seront également en vue d’un futur projet de loi.


Pas besoin d’attendre le projet de loi, chez ALTEREA Groupe nous vous proposons d’ores et déjà des solutions de tiers-financement avec ALTERESCO. Contactez-nous pour en savoir plus !