Des bâtiments à l’empreinte carbone exemplaire grâce au label BBCA Rénovation !

25/04/2022

  • 8 min
    8 min

Alors que le secteur du bâtiment représente 19% des émissions de CO2 en France en 2021, la rénovation du bâti existant doit devenir une priorité pour les Français et les maîtres d’ouvrage. Mais comment garantir une rénovation performante et durable ? Le label BBCA Rénovation, entré en vigueur le 15 octobre 2018, est la première démarche bâtiment bas carbone appliquée aux opérations de réhabilitation.

QU’EST-CE QUE LE LABEL BBCA RÉNOVATION ?

Label-BBCA-renovationLancé par l’Association pour le développement du Bâtiment Bas Carbone (BBCA), le label répond au constat suivant : un logement existant non isolé du parc des années 1948-1974 (avant les premières réglementations thermiques) émet sur l’ensemble de son cycle de vie environ 2 fois plus de carbone que la production neuve juste réglementaire. Le label rassemble une centaine de membres, promoteurs immobiliers, investisseurs, collectivités, aménageurs, architectes de renom, bureaux d’études et constructeurs.

Le label BBCA Rénovation définit les exigences, les règles de calcul et les modalités d’attribution du label applicable à tout bâtiment existant faisant l’objet de travaux de rénovation.

QUELS SONT LES BÉNÉFICES DU LABEL BBCA RÉNOVATION ?

  1. S‘acculturer aux bonnes pratiques bas carbone en rénovation

La RE2020 et le label E+ C- (et bien d’autres !) ont permis aux maîtres d’ouvrage de prendre en compte les outils d’optimisation carbone pour leurs opérations neuves.

Le label BBCA Rénovation permet d’adresser une composante plus complexe : l’immeuble existant. Cela permet d’intégrer de s’interroger sur d’autres enjeux comme le périmètre de la rénovation, le choix du réemploi in-situ, etc.

  1. Réduire les émissions sur le cycle de vie du bâtiment

Le label BBCA Rénovation nécessite la réalisation d’une Analyse du Cycle de Vie (ACV) adaptée à la phase Rénovation. Elle permet permettant de prendre en compte l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux consommations d’énergie et d’eau, aux matériaux ainsi qu’au chantier sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

Le référentiel valorise les efforts des maîtres d’ouvrage :

  • Pour la phase de construction en incitant particulièrement à la conservation de l’existant, au recours au réemploi ainsi qu’au recours à des matériaux à faible impact carbone (matériaux biosourcés, matériaux locaux).
  • Pour la phase d’exploitation en incitant à limiter le plus possible les consommations d’énergie au travers de l’optimisation de la conception du bâtiment et en recourant à des énergies décarbonées.
  1. Stocker le carbone avec l’acte de construire pour viser la neutralité carbone

La neutralité carbone est atteinte par l’équilibre entre la réduction des émissions de GES et l’augmentation de la capacité à les absorber. « Il faut arriver d’ici la seconde moitié du siècle à ne pas émettre plus de gaz à effet de serre que nous ne sommes capables d’en absorber. C’est ce qu’on appelle la neutralité carbone » explique l’association BBCA.

Pour stocker le carbone, l’utilisation de matériaux biosourcés constitue une réelle réponse à cet enjeu urgent et ambitieux.

Le référentiel BBCA Rénovation valorise la capacité des matériaux à stocker le carbone au travers d’un indicateur dédié qui va améliorer le score global. Il permet aux maîtres d’ouvrage d’engager une réelle réflexion vis-à-vis de ces matériaux afin de les intégrer à leurs opérations de rénovation.

  1. Innover pour le climat

Le label BBCA va encore plus loin dans les pratiques en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique en renforçant le poids de certains critères déjà pris en compte dans l’ACV ou en permettant de travailler certains aspects non pris en compte dans cet outil.

Les choix qui pourront être faits en matière de déconstruction sélective, de réutilisation, de réemploi, de mutualisation ou d’anticipation du devenir de l’ouvrage sont ainsi valorisés.

  1. Quantifier ses économies « carbone »

L’association BBCA a déterminé qu’un point BBCA correspondait à 10 kg CO2 non émis ou stockés, ou à la mise en œuvre de diverses pratiques d’économie circulaire.

Le score BBCA, dont le calcul est décrit ci-après est donc directement relié à des économies « carbone », facilitant ainsi la compréhension du label et de sa communication.

  1. Anticiper la future réglementation environnementale en rénovation 

L’anticipation de la RE2020 a permis aux maîtres d’ouvrage de gagner en retour d’expérience sur les bonnes pratiques carbone pour le neuf. La règlementation relative aux ouvrages neufs précède souvent celle dédiée à la rénovation. Il serait ainsi tout à fait pertinent de faire de même pour la rénovation.

Téléchargez notre guide des étapes clés de la certification

COMMENT OBTENIR LE LABEL BBCA RÉNOVATION ?

Le périmètre d’application

Le référentiel BBCA Rénovation s’applique à tous les bâtiments existants faisant l’objet de travaux de rénovation.

Les deux typologies d’intervention de rénovation sur bâtiment existant sont prises en compte :

  • Rénovation lourde: terrassement, curage, démolition partielle, rénovation.
  • Rénovation thermique: remplacement des produits de construction liés à l’enveloppe et des équipements influençant la performance thermique.

La version 1.0 du référentiel s’adresse aux bâtiments tertiaires de bureau (hors immeubles de grande hauteur) ainsi qu’aux logements collectifs.

Le système d’évaluation

Le label BBCA Rénovation permet le calcul d’un score BBCA reposant sur les résultats de l’ACV en rénovation ainsi que sur les points innovations mentionnés ci-dessus.Calcul score BBCALe score atteint conditionne le niveau de performance du bâtiment.

La performance du bâtiment est évaluée en deux étapes et repose sur quatre thèmes :

Étape 1 : Réduire les émissions de GES sur le cycle de vie des bâtiments

La construction raisonnée réduit les émissions de GES liées à la construction, l’entretien, le renouvellement et la fin de vie du bâtiment et des systèmes. Les leviers associés aux matériaux biosourcés (qui permettent du stockage carbone), à la réutilisation et au réemploi sont particulièrement valorisés à ce stade.

L’exploitation maîtrisée limite les émissions des GES liées aux consommations d’énergie tous usages de la règlementation thermique du bâtiment en phase d’exploitation (en réduisant les consommations et/ou en ayant recours à un bouquet énergétique décarboné).

Les aspects « construction raisonnée » et « exploitation maîtrisée » sont quantifiés au travers de l’analyse de cycle de vie adaptée à la phase Rénovation. Cet outil devient donc une aide à l’arbitrage précieuse pour les maîtres d’ouvrage.

Étape 2 : Innover pour le climat

L’indicateur Économie circulaire est évalué selon :

  • La déconstruction sélective sur site plutôt que le tri en plateforme
  • La réutilisation de ressources du bâtiment pour phase Chantier
  • La mutualisation des espaces entre les bâtiments ou au sein d’un même bâtiment
  • Le potentiel de changement d’usage du bâtiment
  • Le potentiel d’extension du bâtiment

ALTEREA VOUS ACCOMPAGNE DANS LA LABELLISATION DE VOTRE BÂTIMENT RÉNOVÉ

Notre offre pour un bâtiment rénové, écologique et performant

Les équipes d’ALTEREA intègrent des référents Énergie Carbone en mesure de vous accompagner dans le cadre de vos projets de rénovation bas carbone. Elles peuvent intervenir dès la phase Faisabilité afin de mener les éventuels diagnostics nécessaires pour la certification mais également en phase Programmation, Conception, Réalisation ou Exploitation.

Un de nos projets de labellisation BBCA Rénovation

Depuis 2019, ALTEREA accompagne, en tant que maître d’œuvre, la foncière Gecina dans la transformation d’un bâtiment de bureaux en 93 logements.

Perspectives Projet DareauSitué rue Dareau, dans le 14ème arrondissement de Paris, le projet concerne la transformation de 82 salles d’un bâtiment d’enseignement (bureaux, salles de classe et salles informatiques) accueillant l’Institut Mines Télécom (IMT), en 93 logements allant du studio au T5.

Cette opération de transformation répond à la demande de plus en plus importante de logements dans ce quartier.

Conformément à la politique RSE immobilière de Gecina, le projet Dareau porte de fortes ambitions environnementales et vise l'obtention de plusieurs labels et certifications : le label BBCA ; la certification HQE qui valorise la performance environnementale ; le label BBC qui valorise la performance énergétique.

Perspectives par VIGUIER Architecture Urbanisme Paysage

Le parc tertiaire français doit se renouveler afin d’émettre de moins en moins d’émissions de GES. De nombreux engagements sont attendus liés à des objectifs climatiques. Pour les atteindre, les démarches de certification et de labellisation constituent un réel levier.