Action Cœur de Ville : quel avenir pour le programme ?

4/10/2021

  • 2 min
    2 min

Le programme Action Cœur de Ville (ACV), devait initialement prendre fin en 2022. C’est lors du congrès de l’association Villes de France, que le Premier ministre a annoncé le prolongement du programme jusqu’en 2026.

 

Cette prolongation s’explique en partie par la crise sanitaire qui a retardé de nombreux projets. Mais celle-ci sera également le moyen, pour les maires élus en 2020, de porter leurs projets jusqu’à la fin de leur mandature.


Un nouvel outil pour la transition énergétique des villes moyennes


Présenté à l’occasion de la Rencontre nationale Action Cœur de Ville en septembre, le Panorama de la thermosensibilité est un outil issu du partenariat entre l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et Enedis. Il dévoile la sensibilité des logements face aux variations climatiques, pour les 222 villes du programme ACV.

Concrètement, la thermosensibilité permet de révéler une mauvaise isolation thermique. Pour cela, elle doit être analysée avec des facteurs comme le type de chauffage, le volume du logement ou encore la date de la dernière rénovation.


Enedis compte s’appuyer sur les données électriques de consommations énergétiques des communes et ensuite les croiser avec d’autres données afin d’établir un diagnostic énergétique mettant notamment en avant la précarité énergétique de certains logements ou quartiers.


A l’issu du premier Panorama, 4 exemples de bonnes pratiques ont été divulgués afin d’orienter les villes dans leurs prises de décision :

  • la mise en place d’un cadastre solaire destiné au bâti communal et des projets de mobilité électrique pour la ville d’Angoulême ;
  • un plan d’action Climat-AirEnergie Territorial à l’échelle de l’agglomération, ainsi qu’un investissement dans l’autoconsommation collective pour la ville d’Auch ;
  • l’expérimentation de l’outil Prioréno mis en place par la Banque des Territoires pour la ville de Grasse ;
  • l’amélioration des équipements de chauffage et actions de sensibilisation aux écogestes auprès des habitants de la ville de Maubeuge.


Mises à jour annuellement et à disposition gratuitement sur l’Open Data d’Enedis, ces données permettront d’orienter les villes vers une stratégie énergétique cohérente. Il permettra également de suivre l’évolution des villes du programme et d’évaluer leurs avancées en matière de rénovation énergétique.


Pour avancer dans la transition écologique, les villes moyennes vont aussi pouvoir compter sur une boite à outils proposée par Enedis et sur la prolongation du dispositif Denormandie dans l’ancien. Pour rappel, il s’agit d’un dispositif qui permet une réduction d’impôt sur le revenu et qui est proposé aux particuliers qui achètent un logement à rénover dans un quartier ancien pour le mettre en location.