4 214 projets de rénovation des bâtiments de l’État vont bénéficier des 2,7 milliards d’euros

21/12/2020

  • 3 min
    3 min

Le 14 décembre, le gouvernement a annoncé avoir sélectionné 4 214 projets, sur les 6 000 qui ont candidaté à l’appel à projets sur la rénovation énergétique des bâtiments appartenant à l’État. Retour.


Cet appel à projets intervient dans le cadre de France Relance et son enveloppe de 2,7 milliards d’euros provient des 4 milliards d’euros consacrés à la rénovation des bâtiments publics.


Quels sont les projets sélectionnés ?


On retrouve parmi les projets différentes typologies de bâtiments :

  • Des bâtiments de bureaux des services de l’État (ministères, préfectures)
  • Des bâtiments accueillant du public (commissariats, gendarmeries, centres des finances publiques…)
  • Des bâtiments d’enseignement supérieur et de recherche (universités, grandes écoles, laboratoires, organismes de recherche…)
  • Des bâtiments des Crous (logement et restauration)
  • Des casernes et locaux techniques de l’armée, de la police ou de la gendarmerie

La sélection des projets s’est établie à partir de trois critères :

  • L’efficacité écologique et économique de la relance
  • La priorité à la jeunesse
  • La territorialisation de la relance


L’efficacité écologique et économique de la relance


Le premier critère de sélection évalue les projets en fonction de leur performance énergétique et de la capacité à être rapidement mis en œuvre. Ainsi les projets sélectionnés devront avoir la capacité d’être notifiés à la fin 2021 et livrés fin 2023. Pour aider à la réalisation rapide des projets, le seuil de passation de marchés simplifiés a été rehaussé à 100 000 euros dans la loi Asap. Ce sont 2 800 projets qui sont directement impactés. De plus, le gouvernement a fait adopter un amendement en loi de finances pour faciliter la passation de marchés en conception-réalisation. Cela engendrerait un gain allant de trois à neuf mois de travaux. Avec ces projets, une économie allant de 400 à 500 millions de kWh est attendue.


La priorité à la jeunesse


Dans l’enveloppe accordée à ces projets, 1,3 milliard d’euros sont entièrement consacrés aux bâtiments d’enseignement supérieur ou de jeunesse. Ce sont 1 054 projets qui sont concernés, dont des bâtiments universitaires, de recherche ou des Crous.


La territorialisation de la relance


Le troisième arbitrage s’est fait en fonction de l’origine géographique des projets afin de respecter un certain équilibre. L’objectif de ce critère est de faire émaner les vrais besoins des territoires. 237 projets concernent les territoires d’Outre-Mer, ce qui représente 6% de l’enveloppe budgétaire et donc 161 millions d’euros de financement.


Un site internet dédié à ce plan de rénovation permet de lister et de cartographier les projets sélectionnés et de connaître la nature des travaux : http://cartographie-plan-de-relance.portail-die.fr/


Ces projets devraient permettre de créer 20 000 emplois pour pouvoir répondre à leur déploiement rapide. 95% des projets étant d’un montant inférieur à 5 millions d’euros, les TPE et PME doivent pouvoir en tirer parti, c’est ce qu’assure le gouvernement. Pour mettre en œuvre ces projets, les équipes ALTEREA sont prêtes à vous accompagner.