Législatives 2022 : qui sont les nouveaux ministres de la Transition écologique et du Logement ?

18/08/2022

  • 3 min
    3 min

Le 4 juillet dernier, l’Elysée a dévoilé les membres du nouveau gouvernement d’Elisabeth BORNE suite à la démission des ministres-candidats recalés aux législatives 2022. De ce fait, Amélie DE MONTCHALIN, ex ministre de la Transition écologique, a laissé sa place à Christophe BECHU, maire d’Angers et président d’Angers Loire Métropole. De nouveaux ministres délégués ont également été nommés dans différents domaines comme le Logement, l’Artisanat ou les Transports.

Christophe BECHU – Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Passé de ministre délégué aux Collectivités territoriales à ministre de la Transition écologique, Christophe BECHU a su faire sa place grâce à sa connaissance du terrain. En effet, il a été président du département de Maine-et-Loire, conseiller régional et, depuis 2014, maire d’Angers et président de la communauté urbaine d’Angers.

En tant qu’élu local, Christophe BECHU bénéficie de nombreuses connaissances dans l’aménagement du territoire, le développement économique local, l’urbanisme, le renouvellement urbain ou encore le logement.

Ancien président de l’Agence de financement des infrastructures de transports de France, il a suivi les débats autour de la loi d’orientation des mobilités de 2019 et a participé à sa mise en place grâce à sa présence au conseil d’orientation des infrastructures.

Christophe BECHU possède donc une légitimité et une réputation solide et sérieuse auprès des acteurs des travaux publics et d’Elisabeth BORNE.

Lors de son mandat, le nouveau ministre de la Transition écologique souhaite mener une « écologie d’action, résolue, ambitieuse, portée par les élus de terrain » sur de nombreux sujets : le développement durable, la lutte contre les inégalités territoriales, les quartiers sensibles, les territoires ruraux, la décarbonation des transports et les investissements dans les infrastructures, l'aménagement urbain, le soutien à la production de logements mais aussi aux opérations de rénovation…

Olivier KLEIN – Ministre délégué chargé du Logement et de la Ville

Olivier KLEIN, président de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU) et maire de Clichy-sous-Bois, est entré au gouvernement en tant que ministre délégué chargé du Logement et de la Ville. Ce poste dépend du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires représenté par Christophe BECHU.

Depuis 10 ans, le maire de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, est confronté aux problématiques de copropriétés dégradées de la ville où plus de 40% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté, selon l’Observatoire des inégalités. La ville a notamment bénéficié du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) afin de diminuer les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines, et d’améliorer le cadre de vie de la population.

De 2015 à 2018, Olivier Klein a également été vice-président du Conseil national des villes et avait pour mission d’assister le gouvernement sur la structuration d’une politique nationale de développement social urbain. Tout comme Christophe BECHU, il est un élu du terrain et connaît les dossiers de la politique de la ville dans sa globalité.

Le premier dossier du nouveau ministre concernera le pouvoir d’achat des foyers avec la revalorisation annuelle des loyers entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023 plafonnée à 3,5% d’après les orientations de l’ancien gouvernement. Selon Henry BUZY-CAZAUX, président de l’Institut du management de l’immobilier, trois dossiers devront être la priorité d’Olivier KLEIN pour relancer l’accès au logement à tous les Français : la relance de l’offre, le prix des logements et l’équilibre des territoires.

Autres dossiers prioritaires : la mise en place des mesures votées lors de la loi Climat et Résilience, la lutte contre l’artificialisation des sols ainsi que l’augmentation de la rénovation énergétique des logements.

Rendez-vous dans cinq ans, à la fin du mandat de Christophe BECHU et Olivier KLEIN, pour connaître l’impact de leurs actions dans les domaines de la transition écologique et du logement.