REX : la démarche EnergieSprong déployée pour la première fois sur un groupe scolaire

17/03/2022

  • 7 min
    7 min

Située à l’ouest de Montpellier, la ville de Saint-Jean-de-Védas (34) a souhaité entreprendre la rénovation de ses différents groupes scolaires. Après étude, l’école Les Escholiers a été identifiée comme le bâtiment le moins confortable et a donc été sélectionnée en priorité pour une rénovation énergétique.

Via le marché de l’UGAP, la collectivité a lancé un projet de rénovation en Conception-Réalisation-Exploitation-Maintenance (CREM), selon la méthode EnergieSprong. L’objectif de l’opération est véritablement d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment et ainsi être en cohérence avec les exigences du Décret Tertiaire. Découvrez le premier projet de réhabilitation selon la démarche EnergieSprong d’un bâtiment d’enseignement en France à travers le témoignage de Céline MORTIER, Responsable du pôle Aménagement Territoire pour la ville de Saint-Jean-de-Védas.

POUVEZ-VOUS NOUS PRÉSENTER LE PROJET ?

« En 2018, une étude sur l’ensemble des écoles de Saint-Jean-de-Védas a permis de connaître le fonctionnement des bâtiments en fonction des usages des élèves et du personnel. L’école élémentaire Les Escholiers s’était avérée être la moins confortable pour les élèves et a, de ce fait, été sélectionnée en priorité pour rénovation », présente Céline MORTIER.

Cette rénovation permettra à l’école de gagner en performance et en confort d’usage en été comme en hiver, tout en respectant les exigences du Décret Tertiaire.

La ville a étudié différents scénarii puis a envisagé, en se rapprochant de Greenflex, la rénovation selon la méthode EnergieSprong. Sur 1 834 m², ce projet qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, est le premier programme en France de rénovation d’école selon cette démarche.

QUELS SONT LES OBJECTIFS ATTENDUS ?

Cette opération répond à deux enjeux principaux :

  • respecter les exigences du Décret Tertiaire ;
  • réaliser les travaux sur un temps court.

POURQUOI AVOIR CHOISI LA DÉMARCHE ENERGIESPRONG ?

« Les Escholiers est le premier bâtiment tertiaire d’enseignement à déployer la démarche EnergieSprong. Sa forme de parallélépipède lui confère la particularité d’être parfaitement adapté à cette démarche » précise Céline MORTIER.

Dans le contexte de l’école Les Escholiers, le programme des travaux prévoit un mix entre méthode EnergieSprong et méthode traditionnelle.

La méthode EnergieSprong présente plusieurs avantages :

  • elle garantit la réalisation des travaux dans un temps court grâce à des système constructifs préfabriqués. De fait, elle évite de déplacer les enfants pendant plusieurs mois tout en limitant les nuisances occasionnées. Les travaux devront s’effectuer principalement sur les deux mois de vacances d’été et partiellement en site occupé ;
  • elle permet de répondre aux politiques de la ville avec l’assurance de l’atteinte de l’objectif E=0 ;
  • elle garantit un bâtiment à énergie positive sur les premières années et respectera sur les vingt prochaines années des engagements de performance qui seront contrôlés chaque année.

« La méthode EnergieSprong implique une première phase de concertation auprès des usagers. Ainsi, les enfants, le corps enseignant, les animateurs et les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) ont été associés au projet à travers une enquête d’usage pour connaître leur quotidien, leur ressenti et leurs souhaits d’amélioration » poursuit Céline MORTIER.

Une seconde phase sera consacrée à la démarche pédagogique et de sensibilisation auprès des enfants à travers des panneaux d’information sur l’intérêt et le fonctionnement des panneaux photovoltaïques et leur consommation d’énergie au quotidien.

QUELLES ONT ÉTÉ LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES ?

La collectivité a été accompagnée par ALTEREA dans le lancement de son marché global de performance. En tant qu’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO), le contrat en CREM a été préparé dans des délais courts car les travaux de rénovation devaient impérativement démarrer au plus tard à l’été 2022.

« Sur 5 mois, ALTEREA nous a accompagnés dans la mise en place du marché, dans le calibrage des pénalités, dans la mise en œuvre d’un rétroplanning et dans la garantie d’une cohérence dans la consultation » explique Céline MORTIER.

Le marché a été lancé à l’été 2021. Un groupement a été sélectionné et travaille actuellement sur des ajustements. Aujourd’hui, le projet en est à l’étape de la mise au point qui débouchera sur l’étude d’avant-projet définitif.

QUELLES ONT ÉTÉ LES AVANTAGES DU PARTENARIAT AVEC L’UGAP ?

La ville de Saint-Jean-de-Védas a fait le choix de recourir à la centrale d’achat UGAP pour choisir ses prestations dites « à la carte », apportant beaucoup de flexibilité. La relation tripartite entre Saint-Jean-de-Védas, ALTEREA et l’UGAP a permis un gain de temps significatif. La collectivité a pu éviter de lancer une procédure d’appels d’offre, plus longue et plus complexe.

« Désormais, nos prochains projets tels que la mise en place d’un Schéma Directeur Énergie (SDE) s’effectueront dans le cadre de l’UGAP et de son marché à bons de commande » précise Céline MORTIER.

Découvrez le bilan de notre troisième année de collaboration avec l'UGAP, ses évènements marquants et ses projets engagés : bilan activité UGAP 2021

QUEL EST LE PROGRAMME DE TRAVAUX ?

Façades, toiture, système…, le projet de rénovation est pensé dans une démarche globale en phase avec les exigences du Décret Tertiaire. Il implique :

  • l’installation de panneaux préfabriqués avec ouvrants et occultations intégrés sur la façade existante ;
  • l’isolation des toitures ;
  • l’intégration de système permettant de mesurer la Qualité de l’Air Intérieur (QAI) pour apporter aux usagers un confort supplémentaire et alerter lorsque la concentration de CO2 est supérieure à 800 ppm ;
  • le remplacement des équipements de production et d’émission de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de ventilation ;
  • le confort acoustique des classes ;
  • l’installation de panneaux solaires sur le toit de l’école afin de compenser les dépenses énergétiques.

QUE RETENEZ-VOUS DE LA COLLABORATION AVEC ALTEREA ?

« Dès le début de la collaboration, les échanges ont été qualitatifs. ALTEREA a apporté son expertise et été très présent et réactif. ALTEREA a fait preuve d’une grande ponctualité dans la remise des livrables et les échanges ont été simples et constructifs puisqu’ALTEREA s’est montré proactif dans son accompagnement et très précis dans les réponses apportées, dans un contexte où beaucoup d’échanges ont eu lieu à distance » nous confie Céline MORTIER.

ALTEREA est fier d’accompagner en tant qu’AMO ce projet pilote de rénovation d’école selon la méthode EnergieSprong. Le partenariat UGAP a largement facilité le lancement du projet de la ville de Saint-Jean-de-Védas, en respectant des délais très courts. Cette opération témoigne de l’accompagnement fort d’ALTEREA porté à ses clients, sa volonté de créer des relations durables et son engagement dans la réalisation de rénovations performantes et ambitieuses.  

Visuel ©SOGEA SUD ET PFS ARCHITECTE